L’illusion de « l’identique »

Dans un contexte d’échanges internationaux accrus, de « mondialisation » et de tentatives de pensées « globales », l’écueil est grand de se penser « citoyen du monde » et d’imaginer des peuples lointains identiques à nous-mêmes, sans considération pour nos différences culturelles. Ce danger est moins souligné que l’écueil inverse, exacerbé par la peur de l’inconnu, qui pousse à rejeter d’autres cultures,  perçues trop différentes, sans que des points de jonctions permettant d’établir un pont vers elles soient perceptibles.

Ne pas sombrer dans l’illusion de « l’identique », ne pas céder à la diabolisation du « différent », c’est juste être instruit du réel pour s’enrichir de l’échange et mieux connaître notre propre culture.

20151029_111644

Une instruction difficile

Une instruction difficile à appréhender dans un contexte de tourisme de masse, où le merchandising entretient l’illusion de la rencontre de l’autre dans des complexes hôteliers conçus pour le seul divertissement.

Une instruction difficile à appréhender par le biais d’une télévision où les enjeux d’audience ou de sensationnalisme biaisent l’information et la rencontre.

Une instruction difficile à appréhender quand l’occident individualiste a perdu ses repères traditionnels communautaires régionaux et les interprète comme des signes de « non modernité ».

voyage

La disparition de la diversité

Par ailleurs, les minorités ethniques du monde sont assimilées rapidement au modèle économique dominant et la transmission des traditions et du folklore, dans la plupart des cas orale, est menacée dans bien des régions.

Cette acculturation est un laminage insidieux de la diversité culturelle qui fait la richesse même des échanges entre les peuples. Une carence tout aussi affligeante et moins médiatisée que la perte de la diversité écologique dont l’humanité prend conscience peu à peu.

Nouvel an mongol à Tours (2016)

Notre action

Convaincus qu’il faut lutter contre cet appauvrissement et tenter d’appréhender différemment les relations entre les peuples, nous souhaitons travailler sur ces axes :

  • Faire connaître des traditions et cultures populaires du monde (y compris françaises) parmi les plus méconnues et les plus menacées, pour les valoriser et aider les communautés locales soucieuses de les préserver et transmettre leur patrimoine.
  • Offrir une lucarne aux traditions populaires (stages, spectacles, conférences, animations scolaires…) et favoriser les rencontres et les expériences personnelles au contact des différentes cultures pour en faire percevoir la richesse (voyages, invitation à rencontrer ou voir les prestations de communautés, expositions…).
  • Présenter au public une base documentaire représentative de cette richesse culturelle, de la manière la plus authentique et plus proche de l’expérience personnelle que possible (contenus web, vidéos, expos photos, expo costumes…).

Vous souhaitez devenir membre
de l’association ?

L’adhésion coûte 15 euros pour 1 an.
Elle vous permet d’accéder à nos stages
et permettra bientôt
l’accès à une boutique en ligne
réservée à nos membres.