Sanganichi ? C’est le terme japonais qui désigne les trois premiers jours de janvier et donc de l’année.

C’est une période pendant laquelle on passe du temps en famille et pendant laquelle quelques rituels doivent être observés afin que l’année qui vienne soit auspicieuse.

hatsuhinode, le premier lever de soleil de l'année.
Hatsuhinode, le premier lever de soleil de l'année. Photo M.A. Ravet.

Au Japon,
le premier lever de soleil de l’année
porte un nom

Le 1er janvier, les Japonais aiment observer le premier lever de soleil de l’année (hatsuhinode). Le mieux est de se mettre en hauteur, sur une colline, ou le toit de son immeuble…

Le moment de manger les osechi…

Comme on a beaucoup cuisiné en décembre, il est d’usage de ne pas faire d’effort pendant le sanganichi. On mange des osechi, des boîtes remplies de petits plats cuisinés les jours précédant le nouvel an. L’un des ces petits plats sont des pâtes appelées toshi-koshi soba. Ne pas les finir porte malheur !

Le 1er janvier, on offre aux enfants des enveloppes contenant quelques yens (otoshidama).

Oseshi du jour de l'an japonais.
Osechi du jour de l'an japonais.

Les trois premiers jours sont également l’occasion de faire sa première visite au sanctuaire ou au temple mais aussi de se reposer en famille et de jouer à des jeux traditionnels tels que les cartes, la toupie ou encore le badminton japonais.

PARTAGER SUR :