La fête nationale mongole

Si le Tsagaan Sar est la fête de l’hiver, le Naadam est celle de l’été.
Célébré les 11 et 12 juillet, le Naadam aurait été instauré par Gengis Khan en 1206 mais aujourd’hui, ces deux jours de fête nationale célèbrent surtout l’indépendance de la Mongolie vis-à-vis de la Chine, obtenue en 1921.

By hu:Burumbátor - Image taken by hu:Burumbátor on 2005-06-17. Originally at hu:Kép:2390.jpg., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=509872
Image taken by hu:Burumbátor on 2005-06-17. Originally at hu:Kép:2390.jpg., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=509872
Par Zoharby — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5389735
Par Zoharby — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5389735

Jeux

Le mot mongol Naadam signifie « Jeux » car les célébrations consistent en trois jeux, trois sports peut-être originellement destinés à prouver ses qualités militaires. Il s’agit de la lutte mongole, du tir à l’arc et de la course de chevaux. Si la lutte reste exclusivement masculine, les femmes et petites filles peuvent désormais prendre part aux compétitions de tir à l’arc et monter les rapides poulains mongols lors des courses.
Depuis 1998, des épreuves de Shagai,le jeu d’osselets traditionnel, ont été rajoutées.

Enfin la fête ne serait pas complète sans la consommation de lait de jument fermenté et de khuushuur, les beignets de viande mongols !

PARTAGER SUR :