Tulou Tagaloa !

Le film s’ouvre sur ce cri alors qu’apparait le logo des studios Disney sur l’écran. « Pardon Tagaloa! » est la formule consacrée pour parler avec le dieu et Tagaloa n’est autre que le dieu créateur des Polynésiens. Les Samoans l’appellent Tagaloa, les Maoris Tangaora et les Tahitiens Ta’aroa pour ne citer que quelques uns des peuples du Pacifique. Il créa le sable et les rochers d’un coquillage, ses larmes devinrent les océans etc etc. En dernier il créa l’homme qui peupla son monde

Bébé Vaiana

La musique qui accompagne la première rencontre entre Vaiana et l’océan est une reprise d’un morceau du groupe Te Vaka qui a activement participé à la bande originale du film. Cependant, le texte a été changé pour que les paroles collent au caractère de la petite fille. La chanson originale est un hommage à 19 jeunes femmes qui ont péri dans l’incendie de leur école.
Ecoutez le chanson ici

A noter une petite erreur sur cette scène : la fleur de frangipanier que Vaiana porte n’a été apportée à Tahiti qu’au XIXème siècle… l’arbre est natif d’Amérique du Sud.

Kakamora

Les Kakamora sont des êtres nains et maléfiques peuplant la Papouasie ou les îles Salomon. Contrairement au film, ils ont une apparence humaine avec de longs ongles. Ils se nourrissent de chair humaine.

Les explorateurs

Si Vaiana n’est pas directement une légende, le film se base sur des faits réels. En effet, après une période d’exploration intensive, les peuples du Pacifique ont soudainement cessé de naviguer sans que l’on sache aujourd’hui encore pourquoi. Cette pause a duré 1000 ans ! Puis les explorateurs se sont remis en route toujours pour des raisons inconnues et ont colonisé Hawai et la Nouvelle-Zélande

Maui

Maui  est un grand héros de la tradition orale polynésienne, tantôt considéré comme demi dieu, tantôt comme humain déifié. On lui prête un très grand nombre de légendes et d’exploits comme celui d’avoir attrapé le soleil ou d’avoir tiré avec son hameçon la plupart des îles du Pacifique (comme Tahiti) hors de l’eau.

Navigation

On s’est longtemps demandé comment les peuples du Pacifique avaient réussi à coloniser un espace maritime grand comme l’Afrique et ce n’est que récemment, grâce à des recherches hawaienne, qu’on a pu établir que ces navigateurs se servaient effectivement de la position des étoiles la nuit, mais aussi de la forme particulière des nuages au-dessus des lagons, de la chaleur des courants mais aussi des vibrations ressenties dans les testicules des hommes…

wifes mom

PARTAGER SUR :